Entrez dans le monde de Lady Cancan
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Forum Fermé ...

Partagez | 
 

 Marikim Bryan Strustle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marikim B. Strustle

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Marikim Bryan Strustle.   Lun 22 Juin - 21:15

Marikim Bryan Strustle
Artiste





● Quelques petits trucs à savoir ●


    Age: 19 ans
    Date et lieu de naissance : 17 Avril 1990 && Montréal.
    Profession, loisirs, etc. :
    Qualités & Défauts : Honnête - Curieuse - Mystérieuse - Fêtarde
    Orientation sexuelle : Bisexuel


● C’est la vie ●

    Physique et style (5 lignes exigées):


    Petite description rapide de moi, je ne m'étendrais pas sur le sujet trop longtemps ne vous inquiètez pas. Avec le temps, le corps d'une petite fillette change et devient le corps d'une femme. La poitrine ce développe, la taille augmente, le corps se forme quoi ! Donc pour moi aussi ce fut la même chose. Ma poitrine ne c'est toute fois pas beaucoup développé ce qui me complexe légèrement. On entend souvent «Tous ce qui est petit est mignon.» Cette phrase devrais s'appliquer pour moi. Toute petite au corps maigre et aux long cheveux brun fonçé, je ne suis pas une grande beautée de mode, mais j'ai mon charme. Souvent ont me dit que je suis grosse comme un petit doigt. Je suis mince, maigre même ! Mais je ne suis absolument pas anirexique ! J'ai beau manger n'importe quoi, je ne grossis pas. Bleu ciel, voilà la couleur de mes yeux, ont m'a souvent fait la remarque qu'ils étaient magnifique. Comme beaucoup de jeunes femmes je ne m'aime pas vraiment. Celon une étude de Dove, 2% de femme dans le monde ce trouvent belle, je ne fais pas partie de ses deux pourcents. Jamais je n'ai fais attention à moi, je veux dire à mon apparence. Oui je me maquille quelques fois, mais pas tout les jours. J'aime le naturel, je déteste être trop arrangé. On ne peux pas vraiment dire que j'ai un style vestimentaire, je m'habille avec un peu n'importe quoi. Quand je trouve quelques choses de jolie, je le porte. Je change de style tous les jours selon mon humeur. Même si tous me disent «Ce serais bien de jetter cette veille paire de soulier», je ne me résolu pas à le faire. Mes vieux converses noir et blanc son presque une partie de moi. Mes cernes sous mes yeux son trace de ma fatigue, depuis quelque temps je suis toujours fatiguée. La drogue à déjà commencée à me changer physiquement, j'ai l'air plus fatigué, plus maigre etc.



      Caractère (5 lignes exigées):


    Avant, j'étais une jeune femme totalement normal, j'avais des amis avec qui je sortais et avec qui je m'amusais vraiment. Mais depuis l'événement qui a boulversé ma vie, j'ai totalement changé, j'ai vraiment un caractère de feu maintenant à ce que dit la majorité des gens qui ce son risqué à me parler. On me décrit de bizarre, les gens ont peur de la différence je crois bien, pour plusieurs, il faut tous être pareil et entrer dans le moule, mais soyez certain, je ne renterais jamais dans le moule, je ne deviendrais jamais comme tout le monde, je ne deviendrais jamais la descrïption d'une fille parfaite. Je ne suis pas le genre de fille à bavasser tout le temps et à adorer le shopping au contraire, je déteste le shopping, je ne comprends pas pourquoi je suis aussi différente des autres, mais j'aime mieux être comme je suis que comme elles. Peut être que pour certains parlers quelquefois à la troisième personne est est totalement saugrenu, mais pour moi, c'est presque devenu un quotidien, parler à la troisième personne me fait souvent dire ce que je suis incapable de communiquer, ça m'aide à m'ouvrir moindrement aux autres si on peut dire, je sais que ce n'est pas commun mais c'est ma manière de voir les choses. Dans la vie il y a bien des choses que je ne comprends pas et le fait de parler de ses sentiments aux autres fait partie des choses que je ne comprends pas, pour moi, les sentiments sont des choses personnelles que personne n'a besoin de savoir, voilà pourquoi je n'en montre pas souvent. Me confier ne m'arrive jamais, je garde tout pour moi, ce qui me détruit. Depuis que j'ai dix ans, jamais je n'ais pleuré devant des personnes et on peut sûrement compté sur les doigts d'une main les seules fois où j'ai pleuré tout court, je suis torturé par des sentiments négatifs, mais je n'en fais pas l'étalage, pas comme certain. Je ne parle pas beaucoup c'est vrai mais j'aime mieux garder ma salive pour dire des choses penser et non des paroles en l'air sauf quand il faut que je dise à quelqu'un de me foutre la paix, ça je ne me gêne pas pour le dire. Souvent, quand je décide de parler, ma franchise en surprend plus d'un car quelquefois c'est plutôt direct, je ne sais pas mentir et je ne tiens pas à mentir non plus, le mensonge n'est qu'une raison de ne pas affronter la réalité et je suis opposé à cette raison, la réalité c'est la vie et un jour ou l'autre, il va falloir l'affrontez, le mensonge ne fait que retarder l'inévitable. Ne croyez pas que j'ignore ce que vous dites sur moi dans mon dos seulement parce que je n'en fais pas allusion, je sais ce que vous dites, mais je me fiche de ce que vous pensez et puis tout le monde à ses opinons et vous croyez quand même pas que je n'ais pas d'opinons sur vous, car même si vous ne l'avez pas remarqué, je vous ais sûrement observer et souvent si facilement bien cerné. Je suis plutôt morose je l'avoue, mais je n'ais pas toujours été ainsi, avant quand mon frère était encore de ce monde j'étais une jeune femme heureuse, j'avais toujours ou presque le sourire aux lèvres tandis qu'aujourd'hui, je ne souris que quand je vois mon meilleur ami, c'est une habitude je ne m'en rends même pas compte croyez-moi. Je ne tolère pas de devoir parler de moi, m'ouvrir n'est pas mon fort et je n'aime pas que les gens sache trop de choses sur moi. Tout le monde a besoin d'un moyen d'expression et pour moi, c'est le dessin, il n'y a qu'en dessinant que je me défoule et plusieurs de mes dessins son le reflet de mes sentiments alors je ne les montre pas. Je crois bien être une jeune femme très patiente, souvent je peux rester longtemps à fixer le vide sans rien faire et sans bouger, je ne fais que pensé. Je suis une fille superstitieuse et oui, je ne passe jamais sous une échelle et encore moins je touche un chat noir un vendredi treize, je sais que c'est stupide, mais je ne peux pas m'empêcher. Je ne me décris pas vraiment comme une jeune femme sociable, je suis plutôt misanthrope, c'est vrai je n'aime pas beaucoup la compagnie des autres, j'aime mieux être seul et ne pas avoir à tolérer des bavardages inutiles et qui mène à absolument rien voilà tout. Je suis plutôt maladroite je l'avoue, mais dans mon cas, c'est presque qu'exagéré, je trébuche tout le temps et souvent je me fais mal en plus. Je ne suis pas le genre de fille que l'ont aime fréquenté, sauf c'eux qui sont comme moi, qui aime faire la fête. Malgrés que je suis très solitaire et que je ne dit jamais rien, faire la fête est mon mode de vie, boire à en être malade, prende la drogue pour oublier ses pensé négative qui me ronge, je prend peut-être un peut trop de drogue, mais c'est le seul moyen d'être bien. Depuis longtemps je ne suis plus moi, je me suis encore plus renfermé, mes anciens amis son devenu comme des inconnus maintenant pour moi.


Dernière édition par Marikim B. Strustle le Lun 22 Juin - 21:57, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marikim B. Strustle

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Marikim Bryan Strustle.   Lun 22 Juin - 21:18

    Histoire (10 lignes exigées):

    Ma vie n'a jamais été un compte de fée, je n'ai jamais vécu dans une grande maison avec une famille parfaite et dans un décor de série télé, mais la vie que j'ai eue m'a endurcie et m'a donné des forces pour affronter le monde extérieur. Ma naissance n'était qu'un pur accident, mes parents ne me désiraient pas au début, ils étaient bien trop jeunes pour avoir une enfant ou même deux. Même s'ils n'avaient que seize ans, jamais l'idée de nous faire adopté, ma soeur et moi, ne leur éffleura l'esprit. Mes deux parents quittèrent leurs domicile familiale, ma mère fut tout simplement chassée de chez elle par son père. Jamais je n'ai connu le grand luxe et de toute manière je n'aurais jamais voulu vivre ainsi, dans la richesse. Mon père m'a toujours dit qu'il valait mieux avoir une famille unie et qui s'aime que de l'argent, se dit argent ne fait guèrre le bonheur, il ne sème que la zizanie parmi les commun mortels. Papa a toujours eu de jolies phrases ainsi, il m'a tant appris et m'apprend encore, même si je lui parle maintenant que très rarement. Quand j'étais enfants, on habitait tous les quatre dans un appartement miteux, papa, maman, Lizah et moi. Ce n'était qu'un appartement d'une chambre, d'un salon, d'une salle de bain et d'une minuscule cuisine, ma soeur et moi dormions dans le salon qui nous servais de chambre et mes parents avaient la petite chambre, des cafards oui j'en ai déjà vu dans ma vie, mais nous n'avions pas d'argent pour se payer un plus grand appartement. En parlant de cafards, saviez-vous que quand on leur coupent la tête ils continuent à vivre ? Il faut attendre qu'il meurt de faim, car ils sont dans l'incapacité de se nourrir sans tête, cette petite parenthèse est dû à des expériences de jeunesse avec ma jumelle. Bref, tout cela pour dire que notre appartement était loin d'être en bon état, mais nous faisions avec cela, nous étions heureux à cette époque et c'est tout ce qui comptait pour nous. J'avais huit ans quand mon père décrocha un emploi, pour moi ce n'était qu'un emplois comme les autres, mais j'avais tort. Plus tard on m'expliqua qu'il revendait du matériel volé, avec tout l'argent qu'il gagnait nous avions déménagé et ma soeur ainsi que moi avions commencé à avoir une vie normal, sauf qu'il fût arrêté et condamné pour son crime. Maintenant vous comprenez pourquoi je ne le vois que très rarement, il est en prison, mais je l'aime toujours autant, c'est mon père malgré ses bêtises. Ma mère a donc pris la responsabilité de la famille, elle a assumé tous les coûts pour entretenir un mode de vie saint pour Lizah et moi. Peu à peu, tout allait mieux, nous avions de l'argent de côté et nous vivions enfin confortablement, notre appartement était plus grand et chacun avait sa chambre, je ne partageais plus la mienne avec Lizah c'était enfin le vrai bonheur. Même si ma soeur et moi s'entendions très bien, j'ai toujours détesté partagé ma chambre avec elle, j'aime avoir de l'intimité un peu et avoir un espace personnel.

    FlashBack

    Un soir d'été, l'ambiance était chaude, la plage était belle et l'eau magnifiquement turquoise, Lizah et moi inséparable étions sortis, c'est bien sûr elle qui conduisait vu que je ne possédais pas de permis et je n'en possède toujours pas, la conduite m'intéresse pas. Bref, même si nous étions jumelle nous étions très différentes, elle était adorable et se liait d'amitié avec n'importe qui, tandis que moi tout ce qui m'interessais était faire la fête, je ne me mélangeais pas aux autres j'aimais mieu resté avec mes propre amis et c'est toujours le cas. Bref, ce soir-là sur le chemin de retour ma soeur eut un accident, je n'étais pas dans la voiture, j'étais dans celle d'un de mes amis juste derrière. Elle n'avait rien consommé, car elle savait qu'elle allait prendre le volant, mais elle eut tout de même un accident, c'était l'autre automobiliste qui était en cause, c'était un vieil homme. En voyant l'accident, un cris trouva la sortis de ma bouche et j'ordonna à mon amis de s'arrêter. Vu que nous étions juste derrière, nous avions tout apperçu. Je sortis de la voiture, les yeux plein d'eau, je courru vers la voiture de Lizah qui était en flame.

    « LIZAH!!!! Répond moi ?! LIZAHH!!! »

    Dis-je la vois plein de sanglot, je ne savais que faire, mon amis qui avais appeler des secours sortis Lizah de sa voiture, du sang coulais sur song visage et quand je la pris dans mes bras, son sang se répendit sur mes vêtement. Lizah tomba dans le coma, la tristesse me dévora les entrailles, parler et vivre normalement était un supplice, cet événement réduit le coeur de notre famille en cendre, ma mère pleura toutes les larmes de son corps et moi aussi.

    Fin du FlashBack

    Cela fait presque un an maintenant qu'elle est dans le coma et il m'est toujours très difficile d'en parler, donc je ne parle pas d'elle et le seul ami que je possède a vite appris à ne pas m'en parler de ma soeur, que c'est encore trop douloureux. Aujourd'hui, mon père est toujours en prison, cela aussi j'évite d'en parler et puis de toutes manières, avec qui pourrais-je en parler ? je n'est personne sauf ma mère et en changeant d'école, bien je la vois seulement lors des vacance, je ne m'en plains pourtant pas, j'ai de la difficulter à la supporter. Pour venir dans cette école, ces mes grand-parents qui m'on donné l'argent, sans eux je serais encore en train de m'user à l'école la plus pourris de mon cartier.

    Flashback



    Une belle soirée c'était annoncée et surment une belle nuit aussi, après avoir vêtu une robe à petite paillettes dorées et mit des souliers à talon italienne, je sortie de chez moi pour allé en boite. J'étais majeure maintenant, mais ma mère n'était pas très contente quand je sortais seul dans les boites, donc j'étais sortie sans l'avertir. Je me rendit donc en boite, après avoir dansé un peu, je m'installa au bar commendant un cosmopolitain, détournant les yeux un seul instant, se fut asser pour qu'un jeune homme peu gentil glisse quelque chose dans son verre. Après quelque temps, je me sentit un peu engourdis, pris d'une légère panique, j'appela donc la seul personne à qui jepouvais faire confiance dans ces moment, mon meilleur. J'était maintenant incapable de mêtre un pied devant l'autre, le jeune homme qui m'avait drogué me porta dans la ruelle à l'arrière du club et me viola. Mon meilleur ami appelais sans cesse sur mon portable et fit le tour de club jusqu'à ce qu'il entende le portable sonné, il me trouva donc sur le sol, incapable de bouger presque inconsciente et avec un type sur moi. Par chance il était venu avec un de ses amis, pendant que mon meilleur ami s'occupais de moi, son amis frappa le type qui s'enfui quelques instants plus tard. Il me rhabilla très vite et me rammena à la maison, il m'allongea doucement dans son lit et s'installa dans la chaise présente dans la chambre, proche de moi. Toute la nuit il resta près de moi, il ne dormis s'en doute pas, il resta sans bouger à me regardé attendant que je me réveille. Ce fut quelques heure plus tard que je me réveilla, il me regarda doucement.

    Lui : « Comment tu vas ? »

    Moi : « Euhh...nauséeuse...Merci ... » Dis-je avec la voix cassé.

    Des larme me monta aux yeux , mais j'essayait de les ravalers. Mon meilleur ami s'approcha de moi et prit doucement ma main.

    Lui : « Ne t'inquiète pas, ont va déposer une plainte contre lui. »

    Moi : « Non...je ne veux pas...S.v.p je veux que cela reste entre nous... »

    Il me promis de garder cela pour lui après avoir essayer de me faire changer d'idée.

    Fin du flashback



    Je n'ai jamais reparler de cette nuit, pour moi c'est comme un moment de faiblesse, un événement que je n'aurais jamais pensé qui m'arriverais. Je suis très mal à l'aise avec le fait de m'avoir fait violer, comme peut-être toute les filles à qui cela leurs est arrivé, mais j'ai vraiment changer depuis. Déjà que je m'étais renfermé sur moi-même à l'accident de ma soeur, je me suis encore plus renfermé après cette événement. Je suis devenu qu'un loque, une guenille humaine, trop de drogue dans le corps et trop de négatif dans la tête, je ne parle plus à mon meilleur amis, car le fait qu'il sache ce qui m'est arrivé me dégoute, je ne veux que personne d'autre ne le sage, la honte que je ressentirais me détruirais encore plus que je le suis déjà.


    Mes amis/ennemis/amour :

    Pour le moment , je n'ai que très peu d'amis. Les gens n'aiment pas me fréquenté ont dirais. Avant j'étais une personne sociable, mais plus maintenant.

    ● Derrière l’écran se cache ●

    Prénom ou surnom : Elora.
    Age : 16 ans
    Nombre de lignes en moyenne par posts : de 25 à 50
    Présence sur le forum par semaine : 5/7
    Comment as-tu connu le forum? : Une demande de partenaria.
    Code :
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jaya Raichand
Admin
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 01/06/2009
Age : 29
Localisation : Paris

| Me, Myself & I
| Relations:
| Mon secret:

MessageSujet: Re: Marikim Bryan Strustle.   Lun 22 Juin - 22:03

Oulala, j'ai envie de dire : quelle fiche ! Et quelle vie !
Bienvenue à toi Marikim, j'espère sincèrement qu'on va te redonner le goût de la vie sur ce fofo ('fin à ton perso quoi !)

_________________
"Full awakening comes when you sincerely look at yourself, deeper than you've imagined, and question everything"
- Adyashanti -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola Biolay
Admin
avatar

Messages : 174
Date d'inscription : 01/05/2009
Age : 28

| Me, Myself & I
| Relations:
| Mon secret:

MessageSujet: Re: Marikim Bryan Strustle.   Lun 22 Juin - 22:06

Bienvenue à toi! Merci de ton inscription!

Je te valide!

_________________
What ?!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://gossip-are-so-good.forumactif.org
Marikim B. Strustle

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Marikim Bryan Strustle.   Lun 22 Juin - 22:07

Merci beaucoup Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maxine De Broise

avatar

Messages : 295
Date d'inscription : 16/06/2009
Age : 23
Localisation : à un endroit imprécit en Amérique

| Me, Myself & I
| Relations:
| Mon secret:

MessageSujet: Re: Marikim Bryan Strustle.   Lun 22 Juin - 22:10

Bienvenue Smile
J'adore ta fiche tu as du talent

xxx Maxx'
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marikim B. Strustle

avatar

Messages : 20
Date d'inscription : 22/06/2009

MessageSujet: Re: Marikim Bryan Strustle.   Lun 22 Juin - 22:12

Merci beaucoup Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Marikim Bryan Strustle.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Marikim Bryan Strustle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bryan Ryan
» Bryan McCabe signe à...
» Signature de contrat - Bryan McCabe
» [Résultats] SmackDown - 25/11/11 (Bryan cash)
» Daniel Bryan VS Sheamus

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: | Registre de la ville :: | Ils sont en ville :: | Ok !-
Sauter vers: